Plus qu'un voyage, ma ville d'adoption pendant une année... L'occasion de découvrir NYC autrement, au fil des saisons et de mes souvenirs !
6 septembre 2013 au 28 septembre 2014
388 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Dans le cadre de mes études, j'ai eu la chance de passer une année à New York City en 2013/2014. Un rêve de gosse pour moi, et une réalité qui fut mieux encore ! Ici le quotidien est rythmé de découvertes et de rencontres, dans cette ville symbole du cosmopolitisme, le rêve américain prend tout son sens..

Surnomée (en autres) " la ville qui ne dort jamais ", New York est en effet en constante ébullition: à toute heure du jour et de la nuit, il y a toujours quelque chose de nouveau à faire, à voir, à visiter; une année ne suffit même pas pour en faire le tour !

Après avoir survolé les principaux quartiers de la ville dans mon premier carnet ici, j'ai envie de partager un New York autrement, au fil des saisons et de ses évènements incontournables, avec des activités typiquement new-yorkaises ou insolites, mes adresses préférées de restaurants et autres rooftops, bref le New York de mes souvenirs ! :)

2

On ne se lasse jamais de parcourir Central Park: de long en large, de ses sentiers calmes au nord à ses étendues de pelouses animées au sud; à chaque saison de l'année le parc offre un véritable havre de paix dans cette ville bouillonnante d'énergie !

Automne

A la fin de l'été indien, Central Park dévoile ses plus belles couleurs: les teintes rouge, orange et jaune sont intenses et se reflètent dans l'eau, idéal pour une balade apaisante !

C'est aussi la saison où les maisons et magasins se parent de leurs plus belles toiles d'araignées, squelettes et autre citrouilles, c'est Halloween ! Évènement encore très populaire aux Etats-Unis, c'est l'occasion de se déguiser et de défiler dans les rues de NY, tout le monde joue le jeu et l'ambiance est au rendez-vous ! [chaque 31 octobre]



Puis vient Thanksgiving, fête nationale aussi importante que noël aux Etats-Unis, et qui donne lieu à l'impressionant défilé de Macy's à NY. L'occasion de cuisiner la traditionnelle dinde (une réussite dont je suis assez fière :) et de partager un super dîner en famille ou entre amis expatriés ! [chaque quatrième jeudi de novembre]



Hiver

Après les premières tempêtes de neige, Central Park recouvre son manteau blanc: les lieux dévoilent alors toute leur magie, c'est presque féérique !

Ce décor évoque évidemment la période de Noël, et c'est au Rockefeller Center qu'il faut se rendre pour admirer les quelques 30 000 illuminations du gigantesque sapin !

Tandis que pour le réveillon du Nouvel An, c'est à Times Square que des milliers de personnes entament le fameux compte à rebours...

Printemps

Enfin les beaux jours reviennent et Central Park retrouve sa verdure: on vient se prélasser au soleil, profiter des premiers barbecues, le tout dans une ambiance joyeuse et détendue !

Lors du St. Patrick's Day, jour important pour la communauté irlandaise du monde entier, la plus grande et plus ancienne parade longe le parc sur la Fifth Avenue. Entre bières et cornemuses, la couleur verte est omniprésente et la fête garantie ! [chaque 17 mars]

Été

Lorsque la chaleur étouffe la ville, Central Park offre un écrin de fraicheur et accueille de nombreux festivals: il devient en effet le théâtre d'évènements culturels vivants et majoritairement gratuits !

Le SummerStage comprend tout un programme de concerts gratuits, j'ai notamment pû célébrer la fête de la musique avec des amis au son d'artistes français ! [tout l'été]

Shakespeare in the Park rend hommage au dramaturge anglais avec des spectacles gratuits, mais il faut faire la queue pendant des heures pour obtenir un billet.. [tout l'été]

3

Losque le brouillard automnal s'abat sur la ville, une atmosphère particulière et enigmatique s'en dégage et c'est à Brooklyn qu'elle a le plus de charme !

C'est sur les rives de Williamsburg que l'on profite d'un incroyable panorama sur la skyline de Manhattan, notamment de l'East River State Park. Avec cette brume on peine à voir les emblématiques buildings de Midtown, tandis que l'ombre de l'imposant Williamsburg Bridge se détache, c'est presque mystérieux...

Traditionnellement zone industrielle habitée par les classes ouvrières, de nouvelles populations se sont installées à Williamsburg à partir de la fin des années 90, notamment des artistes. L'embourgeoisement progressif de ce quartier a alors complètement transformé son aspect économique et social, aujourd'hui c'est un peu devenu "the place to be"...

Mais le secteur n'a pour autant pas perdu cette sorte de marginalité qui le caractérise, Williamsburg est la vitrine d'un style de vie décalé et résolument artistique, où l'animation est à son comble le week-end.

C'est églement un repère dans le paysage urbain, particulièrement affectionné pour le street art, dont les plus belles oeuvres se dévoilent au fil des rues brumeuses !

Mon restaurant préféré: Roberta's, les meilleures pizzas à emporter ou à déguster dans le ce garage atypique et réhabilité, qui a même son potager sur le toit.

Ma sortie insolite: Brooklyn Bowl, dans cet immense complexe d'une ancienne fonderie on vient jouer au bowling, manger un bout ou assister à un concert.

Mon bar préféré: Union Pool, parfait pour rencontrer du monde autour d'un verre, avec de la musique live, un bel espace extérieur l'été et même un food truck.

Mon club préféré: Output, la musique electro est à l'honneur dans cet entrepôt à l'ambiance "underground", des soirées sont aussi organisées sur le toit.



Plus au sud dans le quartier de Dumbo, c'est au croisement de Water Street et Washington Street que l'on peut prendre ce cliché incroyable. En regardant de plus près, on aperçoit en effet la silhouette de l'Empire State Building se dessiner entre les pilones du Manhattan Bridge !




Lorsque le brouillard laisse enfin entrevoir quelques rayons de soleil, on se laisse tenter par une énième traversée du Brooklyn Bridge, et on ne se lasse jamais de cette sensation de grandeur qui s'en dégage !

La construction du pont fut chaotique: elle dura 14 ans, explosant les budgets, avec de nombreux accidents catastrophiques et causant la mort de l'ingénieur du projet ainsi que de 27 ouvriers. Même quelques jours après son inauguration, quelqu'un s'écria que le pont s'écoulait et le mouvement de foule qui suivit provoqua la mort de 12 personnes...

Mais Brooklyn n'a pas encore révélé tous ses secrets ...

4

Dès les fêtes de fin d'année, le blizzard et les températures glaciales s'installent à New York pour des mois de grand froid, et pas des moindres me concernant !


Lors de mon séjour, les témpératures sont en effet descendues à -15°, un froid polaire !!! New York au ralenti: des routes bloquées, de nombreux établissements fermés, les cours annulés, c'était assez impressionant...

Mettre le nez dehors était compliqué car il gelait instantanément, mais ce fut tout de même l'occasion de voir les enfants jouer aux batailles de boules de neige, et les adultes sortir leurs paires de skis pour se déplacer (oui oui ! :)

Alors que la tempête souffle à l'extérieur, quoi de mieux que de se réfugier au chaud et au coin du feu dans mon cocon à Cobble Hill...

Même sous ces chutes de neige les flèches de Cupidon touchent les américains en plein coeur ! Le jour de la Saint-Valentin on croise dans le métro de NY des hommes chargés de ballons, fleurs et autres cadeaux, r̶o̶m̶a̶n̶t̶i̶q̶u̶e̶ kitsch à souhait ;)

Niché derrière la magnifique New York Public Library, Bryant Park offre des plaisirs hivernaux comme un marché de noël et une patinoire au milieu des buildings de Midtown, sans oublier la célèbre Fashion Week qui s'installe chaque hiver sous un chapiteau du parc.

Les derniers flocons de neige sont tombés et le ciel bleu réapparaît enfin, un temps idéal pour arpenter ce décor de cinéma grandeur nature !

5

New-York ne se résume pas seulement à ses sites phares, pour s'imprégner de l'atmosphère de la ville il faut prendre le temps de sortir des sentiers battus !

Chiner

L'activité incontournable à NY, c'est bien sûr le shopping ! :) Outre les grandes enseignes auxquelles on échappe pas, la ville offre également de nombreux marchés vintage et autres boutiques insolites !

© cntraveler

Le royaume du vintage se trouve bien évidemment à Williamsburg, où chiner est un art quotidien, notamment au Brooklyn Flea Williamsburg: tous les dimanches en été et en automne, l'East River Park se transforme en marché de bric-à-brac animé, vêtements vintage et meubles rétro sont à l'honneur..

Brooklyn en général regorge de boutiques décalées, d'antiquaires et de librairies, l'idée de donner une seconde vie aux objets devient ici un vrai mode de vie, il ne faut pas hésiter à y entrer et fouiller pour trouver son bonheur !

Retour à Manhattan qui n'est pas en reste non plus côté adresses vintage, mais je voulais surtout citer NU New York, situé à SoHo, ma boutique de prédilection pour échapper aux enseignes des grandes avenues: marque créée par de jeunes créateurs franco-américain, avec des produits uniques et originaux, et à des prix qui restent raisonnables !

Savourer

Si le "brunch" est une activité incontournable des week-ends new-yorkais, la semaine on se retranche plutôt sur un autre concept, celui des "food courts" ou "food markets".

Ces marchés alimentaires permettent en effet de déjeuner sur le pouce ou de faire ses courses parmi les innombrables stands de produits frais et de qualité !

Mes food courts préférés: Grand Central Market dans la gare du même nom à Midtown, Chelsea Market au pied de la High Line, et Eataly à proximité du Flatiron Building. A tester !


On peut également en profiter pour s'intéresser aux productions locales de bières et autres spiritueux. Par exemple la mythique Brooklyn Brewery à Williamsburg fait visiter ses installations, mais j'ai préféré me rendre dans la première distillerie de whisky à NY depuis la Prohibition, Kings County Distillery.

La distillerie est située au Paymaster Building dans l'historique quartier Brooklyn Navy Yard, à quelques pas du site où a eu lieu la "Brooklyn Whiskey War" dans les années 1860.

La visite est complète et permet d'en apprendre plus sur l'histoire tumultueuse du whisky aux Etats-Unis et le projet risqué des deux fondateurs de la distillerie. Puis l'on découvre la production faite de manière traditionnelle, avant de déguster leurs différents produits.. Bref très intéressant !

Flâner -tout simplement-

Au risque de me répéter, il est à mes yeux primordial de se perdre dans les rues de New York: à chaque quartier son atmosphère propre, ses découvertes et ses secrets ; à ce titre je recommande (pour sortir des guides classiques) le livre New York, Secrets de New-Yorkais d'Annick Herblin Bourbon.


Des édifices emblématiques de Midtown, à la frénésie du Financial District, en passant pas l'ambiance village de Greenwich et nostalgique de l'East Side ; au fil des rues, des parcs et même des stations de métro, il y a toujours quelques choses à admirer ou à découvrir !


C'est ce qui fait le charme et la magie de New York...

6

La nature se réveille peu à peu, les bourgeons s'ouvrent et les squares retrouvent leur verdure, bref le soleil reprend sa place dans le ciel new-yorkais.. Le printemps est une période idéale pour parcourir les rues de New York à la recherche de spots sympas !

J'ai ainsi eu l'occasion de découvrir une autre facette du quartier de Lower Manhattan, lorsque à deux pas de mon école nous allions profiter des rayons du soleil à South Street Seaport. Ce port historique de la ville, où sont encore amarés de grands voiliers, nous permettait en plus d'apprécier une vue imprenable sur l'East River et le Brooklyn Bridge !

On peut ensuite déambuler dans les rues pavées de Fulton Street, où les entrepôts maritimes ont été transformés en boutiques et restaurants. Dès le printemps une sorte de "beer garden" prend place autour du Fulton Market, l'ambiance est détendue et ce à quelques pas seulement du stress de Wall Street !

On peut également se rendre sur les rives plus calmes de l'ouest de Lower Manhattan, où l'Hudson River Park offre une piste cyclable longeant des aires de détente au milieu de grands jardins et d'une esplanade.

C'est LA particularité de New York: d'innombrables parcs, jardins et places qui se prêtent aux balades et aux séances de bronzage en plein coeur de la ville, mais surtout des espaces verts où tout est mis en oeuvre pour proposer des activités de plein air !

Le week-end venu on cherche d'avantage à s'éloigner du centre-ville pour retrouver les grands espaces, et c'est à Brooklyn, à quelques stations de métro seulement de chez moi, que j'ai trouvé mon bonheur... Prospect Park, 210 hectares de sentiers boisés entre verdure et plans d'eau, offre un refuge moins bondé que Central Park et tout aussi beau !

En cette période printanière le barbecue est roi chez les américains: sur les pelouses du Prospect Park Long Meadow des barbecues et tables de pic-nique sont ainsi mis à disposition, pour ensuite s'octroyer une sieste bien méritée :)

Mais pour s'échapper de la chaleur estivale qui étouffe peu à peu la ville, il faut rejoindre les bords de l'Océan Atlantique, direction Rockaway Beach dans le Queens. A un peu plus d'une heure de métro de Manhattan, une promenade de 11km permet de se prélasser sur le sable, le tout n'a pas le charme d'une plage paradisiaque, mais la baignade est raffraichissante !

Et comme toujours on aperçoit au loin la skyline de Manhattan, les silhouettes du One World Trade Center et de l'Empire State Building nous rappellent à cette ville fascinante !

Si le temps et le budget vous le permettent allez jusqu'aux Hamptons, ces anciens villages de pêcheurs où de nombreux new-yorkais ont établis leurs (luxueuses) résidences secondaires.

7

S'il y a une expérience à ne pas manquer à New York, c'est celle de prendre de la hauteur pour découvrir la ville au sommet d'un rooftop: les toits des buildings sont souvent aménagés en terrasses et ceux des hôtels en bars/clubs, offrant des vues forcément imprenables !

Pour se détendre au soleil, bruncher, boire un verre ou danser jusqu'au bout de la nuit, tournée de mes rooftops préférés de Manhattan à Brooklyn...

Mes plus beaux souvenirs: retrouver des amis sur les rooftops aménagés ou non de leurs immeubles, des moments typiquement new-yorkais en toute intimité !

Mon rooftop préféré à Manhattan - Jimmy at The James Hotel : située dans le quartier de SoHo, cette terrasse au 18e étage offre une vue à couper le souffle sur tout le sud de Manhattan en face du One World Trade Center, de l'Hudson River et du New Jersey...

Ambiance chic mais décontractée, il faut arriver tôt pour profiter au calme des chaises longues autour de la piscine, avant de se mêler à l'after work !

Cet endroit a une signification particulière pour moi, car il évoque les débuts avec mon conjoint que j'ai rencontré à New York, nous espérons donc bien y retourner un jour :)

Mon rooftop préféré à Brooklyn - The Ides at The Whyte Hotel : direction le quartier de Williamsburg, au 6e étage d'un ancien entrepôt reconverti en hôtel, pour en prendre pleins les yeux et embrasser la skyline de Manhattan face à l'East River...

Avec un esprit loft industriel, le bar est super chaleureux et l'atmosphère dynamique, il faut venir en semaine pour partager un moment entre amis loin de la foule du centre-ville !

Le rooftop incontournable - 230 Fifth : c'est un classique, probablement le plus connu, et pourtant le bar le plus spectaculaire de la ville avec sa terrasse panoramique au 20e étage, de laquelle l'Empire State Building semble à portée de main...

Touristique certes, mais l'entrée sur l'immense Penthouse Lounge reste impressionnante, et la vue que l'on découvre en montant les quelques escaliers menant au Rooftop Garden est spectaculaire !

Le soir l'ambiance se veut branchée, mais le meilleur plan est de venir tester le brunch le week-end: les grands classiques de la cuisine américaine sont mis à l'honneur (oeufs, bacon, sausage, pancakes, bagels, mimosa..) et ce avec un panorama dont on ne se lasse pas !

D'autres rooftops testés et (presque) approuvés :

- Metropolitan Museum of Art: sur le toit du musée on découvre un bar avec un panorama hallucinant sur Central Park et les buildings de Midtown en arrière-plan, superbe.

- Brass Monkey: niché au coeur du Meatpacking District, ce magnifique bar alliant le naturel et l'indusriel dispose d'une terrasse atypique donnant sur l'Hudson River, l'ambiance est très relaxe, un vrai coup de coeur !


- Gansevoort Park Avenue Hotel: son rooftop est l'un des meilleurs pour sortir entre amis, dans la soirée le bar se transforme en club et la fête bat son plein !

- Standard Hotel: enjambant la High Line, l'atmosphère de son rooftop "Le Bain" est un peu trop superficielle à mon goût, mais la vue des toilettes vitrés est incroyable ;)

- The Attic & PH-D Lounge: ces clubs offrent des vues imprenables sur la ville, ambiance branchée à l'américaine, on aime ou on déteste...

8

Cette fois l'été est bien là et de nombreux festivals et parades envahissent les rues de New York. La ville propose ainsi de belles surprises malgré une chaleur parfois oppressante...

J'ai par exemple vécu une journée pour le moins dépaysante lors du Jazz Age Lawn Party: organisé deux fois dans l'été sur Governors Island, cet évènement nous replonge littéralement au coeur des années 20 !

Un saut dans le temps des années folles de Gatsby le Magnifique, tout le monde a en effet revêtu son plus beau costume; chapeaux ronds et colliers de perles sont de rigueur !

Arpenter les stands de friperie, siroter des cocktails rétro, apprendre le Charleston au son d'un orchestre live: bref une expérience unique dans une ambiance incroyable !!

L'occasion également de découvrir un peu plus Governor Islands: je suis tombée sous le charme des élégantes maisons jaunes de la ville fantôme de Nolan Park, des colonnes monumentales de l'Admiral's House, et des bâtiments en briques des quartiers militaires de Colonel's Row..

Interdite au public pendant 200 ans, l'île fut utilisée comme bastion militaire pendant la Guerre d'Indépendance et la Guerre de Sécession, en 1988 elle a même accueilli le sommet Reagan-Gorbatchev qui amorça la fin de la Guerre Froide.

Le mois de juin est également celui de la Gay Pride, qui s'achève à New York par un immense défilé, The March, ou Pride Parade, célébration de la communauté homosexuelle aux couleurs de l'arc-en-ciel !

La Gay Pride de New York existe depuis 1984, chaque dernier dimanche de juin, elle traverse le sud de la Fifth Avenue et termine à Greenwich Village. Elle passe ainsi par Stonewall Inn, un bar gay dans lequel un raid homophone en 1969 a conduit aux révoltes, puis à la libération et l'obtention de droits pour la communauté homosexuelle aux Etats-Unis.

Durant cinq heures, les représentants de toutes les communautés et orientations sexuelles défilent fièrement à pied ou sur des chars, l'ambiance est festive, parfois volontairement provoquante mais toujours bonne enfant, tout le monde est invité à participer à ce rassemblement dans l'amour et l'égalité ;)

Autre évènement incontournable de l'été, c'est l'Independence Day, fête nationale des Etats-unis pour commémorer la déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776 vis-à-vis du Royaume de Grande-Bretagne. Elle est célébrée à New York par un gigantesque feu d'artifice sponsorisé par Macy's sur l'East River, entre Manhattan, Brooklyn et le Queens, accompagné d'un show incroyable  !!

J'ai eu la chance d'admirer le Macy's Firework sur le rooftop d'amis dans le Lower East Side, idéal pour apprécier le spectacle entre nous :)

Pendant la saison estivale New York propose encore bien d'autres activités: comme les spectacles gratuits de Central Park que j'ai déjà mentionné (SummerStage et Shakespeare in the Park), ainsi que le HBO Bryant Park Summer Film Festival, projections en plein air des plus grands succès hollywoodiens dans ce parc au coeur de Midtown.

9

Lorsque le soleil se couche la ville brille de mille feux et nous emporte dans un tourbillon de lumières et d'énergies électrisantes, offrant autant de sorties variées à expérimenter !

Une soirée à Broadway

S'il y a une activité culte à ne pas manquer à New York, c'est celle d'assister à une comédie musicale à Broadway ! J'ai ainsi eu la chance d'aller voir Mamma Mia! et The Lion King: si les histoires et les chansons sont déjà cultes, les artistes, les costumes et les décors rendent le spectacle encore plus incroyable...

Alors que certains spectacles très demandés nécessitent une réservation sur internet, on peut aussi se rendre dans un kiosque TKTS pour obtenir des billets à moitié prix pour le jour même (préférez celui de South Street Seaport à Times Square pour moins d'attente).

Juste après on peut continuer le spectacle au Ellen's Stradust Diner: un come-back dans les années 50-60 dans ce restaurant kitsh à souhait où les serveurs, après avoir pris votre commande, montent sur les banquettes de cuir pour reprendre les tubes des comédies musicales ou encore les classiques d'Elvis Presley à Marvin Gaye, sympa !

On termine dans le quartier voisin de Hell's Kitchen, animé et même déjanté avec ses nombreux bars, comme The Waylon, de style saloon où le Texas et la musique country sont à l'honneur, on peut même choisir des morceaux sur le jukebox mis à disposition.


Une soirée dans le Lower East Side

La soirée débute au fond d'une étrange allée sans issue (ce qui est assez rare à NY!), où l'on a le plasir de découvrir un charmant restaurant américain. Freemans, c'est le style d'une taverne rustique au bois de cerf allié à une cuisine délicieuse.. Une perle secrète !

Puis direction le Slipper Room, véritable théâtre de variété qui doit sa réputation à ses shows burlesques, loufoques et décalés.. Les artistes mélangent effeuillages et acrobaties sur un ton glamour et comique, le tout dans un décor qui rappelle les opéras parisiens avec balcons et couleurs feutrées... Un spectacle original et insolite, j'ai adoré !

On peut ensuite aller dans ce bar à cocktail atypique, l'Apotheke. Difficile à trouver dans cette petite rue sombre du quartier chinois, une fois à l'intérieur on se croirait dans un laboratoire de chimie, et c'est un peu le concept: des cocktails originaux sont élaborés par un barmaid en blouse blanche, à base de plantes, de fruits et de légumes, à choisir selon leurs vertues (anti-stress, bonne mine, aphrodisiaque...etc.) Bref à faire !

Une soirée à West Village

On commence avec un bon diner à Mémé Mediterranean, petit restaurant à l'atmosphère chaleureuse qui promet un voyage culinaire aux influences marocaines..

Puis on expérimente un speakeasy, ces lieux cachés où l'on vendait et consommait de l'alcool illégalement lors de la Prohibition entre 1919 et 1933. Aujourd'hui ce sont des bars à cocktails chics, dont le style clandestin se reconnait encore par leurs entrées discrètes, comme Employees Only et Little Branch.

La nuit continue au Jane Ballroom, situé dans une ancienne auberge de jeunesse aux briques rouges, ce lieu n'a rien de traditionnel: on est en fait dans un salon à la décoration rétro et cosy, avec des fauteuils en velours, des tapis, des bougies, des plantes, et même une cheminée... Au fil de la soirée la musique prend le relais des conversations de comptoir, ici pas de dance floor: les canapés en cuir sont là pour ça !

Dans ce quartier vous pourrez également vous retrouver devant la façade mythique de l’appartement de Friends, ou encore sur le perron rendu célèbre par Carrie Bradshaw dans Sex and the City…

Une soirée dans l'East Village

Ce quartier est réputé pour abriter une concentration incroyable de restaurants du monde à prix abordable. Dans notre groupe d'amis expatriés venant de tous les continents, nous avons ainsi eu à coeur de faire découvrir nos pays respectifs par le biais de leurs cuisines !


Quand il s'agit de gastronomie, je reste assez chauvine :) et l'une de mes adresses préférées reste donc Jules Bistro, ambiance brasserie française avec en plus de la musique jazz en live tous les jours...

Mais j'ai évidemment adoré découvrir d'autres restaurants et cultures: saveurs indiennes sous les milliers d'ampoules colorées du Panna II Garden, spécialités egyptiennes autour d'une chicha et d'un spectacle de danse à l'Horus Cafe, voyage en amérique du sud dans le petit mais cosy Caracas Arepa Bar, et tant d'autres...


Le choix ne manquera pas non plus quant à trouver un endroit sympa parmis les innombrables bars du quartier !

Des bars sportifs et festifs comme 13th Step et Central Bar, un bar à vins avec du cachet comme The Immigrant, un légendaire bar à cocktails comme Death & Co, il ne reste plus qu'à choisir selon ses préférences et ses envies !

Un ami sud-coréen nous a également fait découvrir d'authentiques barbecues coréens: ils sont principalement concentrés à Korean Town sur la 32nd street entre 5th et 6th avenues, souvent ouverts 24h/24 et certains font même office de karaokés.. Fous rires garantis !!

Une autre façon de découvrir New York de nuit, c'est de louer les services d'une limousine ! Virée à l'américaine pour traverser le Brooklyn Bridge et découvrir la skyline de Manhattan à travers les vitres teintées du carrosse.. C'est un peu cliché je le reconnais, mais j'avais organisé un tour de quelques heures pour l'anniversaire d'un ami et c'était très sympa :)

10

«Home sweet Home» - Brooklyn, à la frontière de Cobble Hill et Boerum Hill, loin de la foule pressée et des buildings de Manhattan, je retrouvais mon cocon, comme un refuge au sein de cette immensité où une vie à taille humaine reprenait son cours: je me sentais chez moi !

Avec leurs rangées d'arbres bien alignées, leurs briques apparentes, leurs commerçants de proximité et cafés au coin des rues, dans ces quartiers l'atmosphère est conviviale, entre esprit familial et arty, les qualités de la ville sans les inconvénients !

Ici les rues sont principalement caractérisées par l'architecture des "brownstones", ces petites maisons typiques du XIXe siècle construites en grès rouge, auxquelles on accède à la porte d'entrée par un petit escalier. J'adore !

Une population majoritairement européenne s'est installée dans ces quartiers, notamment des français, ce qui ajoute une "french touch" pas désagréable lorsque l'on est loin de son pays d'origine ! Smith Street (arrêt Bergen Street) est particulièrement attrayante, succession de restaurants et bars sympas, de librairies et autres charmantes boutiques, il faut flâner pour s'imprégner de son esprit presque bohème...

Mon endroit préféré: Bar Tabac, situé juste en bas de chez moi c'est un peu devenu un QG, pour déjeuner, diner, boire l'apéro ou juste chiller, cet établissement français (et tenu par des français) fut un repère qui effacait instantanément un mal du pays passager :) Esprit bistrot des années 60 avec baby-foot, concerts de jazz en live chaque semaine et quelques tables sur le trottoir lorsque le temps le permet, idyllique !


Mon brunch préféré: Cafe Luluc, un vrai brunch qui mélange les spécialités américaines et françaises, des pancakes démesurés, un joli patio extérieur, le tout à prix abordable.


Mon bar préféré: 61 Local, autour de grandes tables communes on déguste des bières artisanales et planches d'apéro, ou tout simplement un bon café ou chocolat chaud (pour changer un peu de Starbucks ;)


Au quotidien: Bien cuit, le bonheur de retrouver une vraie baguette ou un bon pain de campagne dans cette boulangerie française. Trader Joe's, pour faire les courses de tous les jours, ainsi que les nombreuses épiceries du coin pour trouver des produits frais...


Chaque année la fête nationale française est célébrée à Brooklyn par le biais de Bar Tabac, c'est The Bastille Day! La semaine du 14 juillet est ainsi ponctuée d'évènements festifs et se termine en beauté par un festival sur Smith Street.

Tout le bloc est alors fermé à la circulation des voitures, les rues font offices de terrains de pétanques, un vrai moment de partage et de patriotisme autour d'un ricard et de la musique française, incroyable !


J'ai ainsi trouvé par le plus grand des hasards (et surtout par chance!) ce quartier qui avait tout pour plaire: authentique et sûr, avec des loyers moins chers qu'à Manhattan pour des appartements plus grands, des lignes de métro qui desservent entre 10 et 30 minutes tous les principaux sites et quartiers de la ville, bref le bonheur d'avoir posé mes valises ici pour vivre une année incroyable...

11

Une année que j'ai eu plaisir à me remémorer, pour mettre enfin des mots et des images sur mes souvenirs et mon expérience outre-Atlantique. Que ce soit en mode expatrié ou visiteur, New York reste en effet une destination connue et reconnue, mais au combien unique en son genre...

Pour la petite anecdote: la photo de gauche ci-dessous a été prise au sommet du Top of the Rock lors d'un premier voyage l'été 2012. En regardant ce panorama incroyable, je me souviens alors m'être promis de revenir pour vivre une année à NYC. Après des mois de travail acharné (et de paperasse interminable!), j'étais enfin de retour à l'automne 2013, photo de droite... Toujours croire en ses rêves !!

2012 à 2013 :  un rêve qui devient réalité !

Je ne suis donc pas très objective quand il s'agit de NY, mais cette ville a laissé en moi un sentiment indélébile d'admiration, et j'espère que j'aurai réussi à partager mon enthousiasme à travers ces carnets !

New York, mon amour, une chose est sûre : i will be back, again :)