[CityTrip] Venise, IT

7 étapes
1 commentaire
13
Un parfum de romantisme, mais surtout de belles surprises que l'on découvre au fil des mythiques canaux de cette cité flottante !
Mai 2017
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Avant notre road-trip en Toscane (carnet ici) nous décidons de faire un détour pour passer quelques jours au coeur de la cité de Venise, celle que l'on surnomme aussi la "Sérénissime" !

Venise n'était pas vraiment en haut de ma bucket-list (quelle erreur!), mais mon conjoint qui a de la famille vivant là-bas m'a vite convaincue du contraire ! Il était donc temps de découvrir l'audace vénitienne, de son architecture à ses arts réputés dans le monde entier, la ville promet déjà des merveilles !

Visiter Venise avant qu'il ne soit trop tard ? Sur le canal nous avons aperçu plusieurs pancartes dénonçant la menace à laquelle doit faire face la cité: la montée des eaux. Après plusieurs inondations destructrices, une campagne internationale de sauvegarde de la ville fut mise en place. Mais le risque d'inondation reste encore très présent, les prévisions annonçant une élévation du niveau de la lagune toujours plus importante d'une année à l'autre...

2

Une fois arrivée à Venise nous embarquons sur le fameux vaporetto, d'où l'on peut découvrir en première loge et avec émerveillement cette ville sur l'eau !

La ligne n°1 du vaporetto navigue en effet sur 3,5km de la lagune. Entre les palaces, les églises et les ponts, l'architecture vénitienne nous immerge immédiatement dans l'atmosphère de la cité. C'est la fin de journée et tandis que le ciel se pare de couleurs pastel, celles des bâtiments éclatent d'autant plus !

Nous étions vraiment intrigués par le mode de construction de cette ville qui semble comme flotter sur l'eau: Venise s’est bâtie progressivement sur 117 îlots boueux, reliées par 455 ponts enjambant 177 canaux, un prodige technique ! La ville est donc majoritairement supportée par une multitude de pilotis plantés dans le fond argileux de la lagune, sur lesquels on élaborait des pontons de bois et de briques pour ensuite construire les bâtiments. Incroyable !

Hotel Ala: idéalement situé à quelque pas des sites majeurs, l'hôtel est sans aucun doute de style vénitien, le kitsh à l'italienne qu'on recherchait, avec même un rooftop d'où l'on surplombe les toits de la ville, et des chambres avec de petits balcons donnant sur un étroit canal.

3

Nous commençons notre séjour en visitant les principales îles de la lagune qui entourent Venise, toujours grâce au vaporetto on peut les atteindre en quelques minutes seulement !

Torcello

Notre premier arrêt c'est l'île de Torcello, désormais fantôme mais qui garde pourtant quelques vestiges de son glorieux passé, car c'est ici que les Romains s’installèrent en premier pour fonder la cité de Venise. Mais l'envasement des canaux et la malaria ont finalement eu raison de ce port commercial...

Légende sur le Ponte del Diavolo: une vénitienne éperdument amoureuse de son défunt amant alla voir une sorcière. Elles conclurent un pacte avec le diable sur le pont de Torcello: il serait ramené à la vie en échange de sept nouveau-nés sacrifiés. Le diable ramena l'homme à la vie, mais entre-temps la sorcière fut assassinée et ne put lui livrer sa contrepartie. Depuis, le diable roderait donc toujours autour de ce pont en attendant son dû...

Nous apercevons ensuite la Basilica Santa Maria Assunta, le plus ancien édifice de la lagune bâti en 639, accolée à la Chiesa di Santa Fosca, église du 11e siècle aux influences vénitiennes et byzantines.

Burano

Notre deuxième arrêt c'est l’île de Burano, célèbre pour sa dentelle mais aussi pour ses magnifiques petites maisons colorées qui bordent les canaux de ce village de pêcheurs ! C’est pour qu’ils puissent les reconnaître même en temps de brume que les femmes peignaient les maisons avec des couleurs vives.

Nous avons vraiment adoré nous balader entre les nombreux canaux et ces belles maisons pleines de couleurs et de vie ! Un plaisir pour les yeux et les amateurs de photos :)

Un délicieux déjeuner au Ristorante Riva Rosa, avec la dégustation d’excellents spritz et de pâtes maison aux fruits de mer et à l'encre de seiche, le tout au son d'un très sympathique saxophoniste, la "dolce vita à l'italienne" :)

Murano

Notre troisième et dernier arrêt c'est l'île de de Murano, devenue prospère notamment grâce au savoir-faire unique de ses ateliers de verrerie, alors prisés par toute l'Europe. Louis XIV aurait même débauché les meilleurs artisans de l'île pour confectionner sa propre vaisselle !

On apprendra également que l'île fut celle où les nobles de Venise venaient prendre du bon temps dans des lieux de plaisirs et de jeux (appelé des "casins", qui donneront ensuite leur nom aux casinos), comme par exemple le célèbre Casanova...

Le temps de déambuler entre les innombrables magasins de verrerie et de boire un capuccino au bord du principal canal, il est finalement trop tard pour visiter un atelier et voir les verriers en action, quelle déception mais tant pis, nous retournons à Venise et apprécions encore une fois la vue du vaporetto !

4

Venise c'est évidemment une succession de ponts traversant une multitude de canaux, au fil desquels des quartiers se dessinent et nous charment instantanément !

Rialto

On ne peut pas passer à côté de ce pont symbolique, qui fut le premier à enjamber le Grand Canal lors de son élaboration en 1591. Le Pont du Rialto était en effet indispensable pour relier les deux rives principales de Venise, entre le centre économique et financier du quartier de Rialto et le reste de la cité.

On se balade ensuite à travers les allées du marché du Rialto, fruits et légumes, épices et poissons de la lagune, ici les vendeurs vantent depuis plus de 700 ans la qualité de leurs produits frais et locaux !

Une frénésie particulière et savoureuse s'échappe des étals du marché, entre les odeurs, les couleurs et les cris des marchands on ne sait plus où donner de la tête, à faire absolument !

Santa Croce

On atteint enfin les petites ruelles tortueuses et si caractéristiques de Venise, ici pas besoin de GPS on se laisse porter d'un pont à l'autre, on s'extasie devant cette succession de canaux où sont toujours amarrées quelques barques des habitants et commerçants du coin !

Un déjeuner simple mais bon à la Trattoria Al Ponte Storto, une adresse loin du tumulte des avenues plus touristiques, proposant de vraies spécialités italiennes !

San Polo

En continuant plus au sud on atteint un quartier où de nombreux ateliers d'artisans se sont installés. On en profite donc pour s'arrêter chez un fabricant de masques vénitiens, qui nous explique les étapes de la fabrication artisanale des masques de carnaval en papier mâché, très intéressant !

On s'arrête ensuite à la basilique gothique Santa Maria Gloriosa dei Frari, puis on visite la Scuola Grande de San Rocco, une institution prestigieuse consacrée au saint patron des pestiférés.

Dorsoduro & l'Accademia

On descend vers ces quartiers qui regorgent de galeries d'art, où trône en maitre la Gallerie dell'Academia. On traverse enfin le Pont de l'Académie, qui offre un panorama splendide sur le Grand Canal !

5

Un quartier incontournable mais aussi le plus touristique, car c'est ici que se concentrent les merveilles de Venise à ne surtout pas manquer !

En arrivant sur la Place Saint-Marc on est immédiatement happé par ce grand campanile qui surplombe la basilique. La vue est si belle qu'on n'hésite pas à s'installer à la terrasse du Caffè Florian, le plus ancien (1720), célèbre et luxueux de la place... On peut également apercevoir la Tour de l'Horloge.

Basilica di San Marco

On va donc ensuite visiter la Basilique Saint-Marc, une merveille architecturale construite à partir de l'an 828 afin de recevoir les reliques de l'évangéliste Saint-Marc. Sa façade est fascinante avec ces cinq portails formés par des arches en pierre sculptées, où l'on admire de belles mosaïques sur fond d'or. L'intérieur est tout aussi impressionnant et mérite le détour !

Campanile di San Marco


Juste à côté le campanile de Saint-Marc domine la place du haut de ses 98,6 mètres de haut depuis sa construction en 888. Monter au sommet de la tour offre une vue panoramique sur l'ensemble de la cité et de la lagune, ainsi que sur les coupoles de la basilique ! C'est même d'ici que le scientifique Galilée fit pour la première fois la démonstration de son télescope en 1609.


De gauche à droite: vue au nord, à l'ouest, au sud et à l'est.

Palazzo Ducale

Plus loin le Palais des Doges s'impose avec élégance grâce à ses façades gothiques en pierre blanche d'Istrie et marbre rose de Vérone. Ce fut un lieu du pouvoir vénitien pendant des siècles, siège du gouvernement il affronta ainsi les guerres, les conspirations et même plusieurs incendies !

Les doges de Venise ont habité ici jusqu'en 1797 lorsque les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire étaient centralisés entre leurs mains. On découvre alors de nombreuses salles somptueuses, aux murs et plafonds entièrement ornés de fresques aussi célèbres qu'impressionnantes...

Nous suivons ensuite le chemin des condamnés qui empruntaient le Pont des Soupirs après leur jugement pour gagner leurs cellules, où le froid et l'humidité est toujours de mise. Un seul prisonnier réussit d'ailleurs à s'évader de ces prisons en 1756, le célèbre Giacomo Casanova...

6

Comment passer par Venise sans apprécier une promenade dans une de ses fameuses gondoles vénitiennes, cliché peut-être, mais finalement un incontournable !

Nous nous rendons donc sur les berges du Grand Canal où de nombreuses gondoles sont amarrées, un des gondoliers nous propose ses services, il a l'air sympa alors nous embarquons avec lui ! Nous passons d'abord sous le Pont des Soupirs avant de nous enfoncer un peu plus dans la cité...

Naviguer à travers ces mythiques canaux nous permet d'admirer Venise sous un nouvel angle, notre gondolier nous raconte quelques anecdotes sur les bâtiments que l'on croise, c'est finalement très reposant et on se sent privilégiés de vivre de tels instants !

7

Nous finissons ces quelques jours à Venise sur une belle note, le temps de savourer un dernier spritz sur la place Saint-Marc, il est l'heure de repartir pour de nouvelles aventures toscanes (carnet ici)...

La Cité des Doges nous laissera un sentiment particulier, empreint d'émerveillement et de nostalgie, comme si découvrir cette ville unique au monde était un honneur à vivre une fois dans sa vie !